Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), a réagi vivement par l’intermédiaire de ses avocats après avoir été condamné par la Confédération africaine de football (CAF) à une lourde amende. Cette sanction découle de son partenariat avec la société de paris sportifs 1xBet.

Lire aussi : Samuel Eto’o sanctionné par la CAF

Le célèbre ancien footballeur conteste fermement cette décision. Bien qu’il ait été acquitté des accusations de trucage de matches pour manque de preuves, Eto’o a été jugé coupable d’avoir enfreint les principes d’éthique, d’intégrité et d’esprit sportif. L’absence de suspension n’a pas atténué son intention de faire appel de cette condamnation.

Ses avocats critiquent la compétence du jury disciplinaire de la CAF et soulignent des lacunes juridiques dans le traitement de son dossier. Eto’o dénonce une injustice et espère que l’appel aboutira à l’annulation de la sanction. Le président de la Fecafoot, connu pour son franc-parler et son engagement pour l’intégrité dans le sport, est déterminé à défendre sa réputation et celle de l’organisation qu’il dirige.