Au Comores, un couvre-feu nocturne a été instauré dans la capitale par les autorités ce mercredi 17 janvier 2024 après des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants

Ces affrontements ont eu lieu au lendemain de l’annonce de la victoire du président Azali à l’élection présidentiel du 14 janvier 2024

En effet, Azali Assoumani a été proclamé vainqueur au premier tour du scrutin avec 62,97% des voix selon les résultats provisoires. L’opposition dénonce un scrutin frauduleux et réclame une annulation de celui-ci.

« Incontestablement, ces scrutins du dimanche 14 janvier 2024 ne sont pas valides. Nous les dénonçons et demandons leur annulation pure et simple » ont déclaré les 05 candidats rivaux d’Azali.

L’opposition précisent également que les chiffres officiels de participation à l’élection présidentiel ont montré qu’environs 2 /3 des votants se sont prononcés pour élire leur gouverneur mais pas pour choisir leur président.