Le président congolais Denis Sassou-Nguesso a exprimé son intérêt pour l’adhésion du Congo au groupe des BRICS, qui inclut le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud. Cette déclaration intervient dans un contexte où de nombreux pays montrent un intérêt croissant pour le groupe et ses perspectives économiques.

Denis Sassou-Nguesso a souligné que « le Congo serait intéressé » par une éventuelle adhésion, évoquant les différentes formules possibles, notamment le concept de BRICS+, qui permettrait d’inclure de nouveaux membres dans l’alliance économique. Il a ajouté que plusieurs pays ont déjà adhéré à cette perspective et que le Congo pourrait bénéficier des opportunités offertes par cette coopération.

Lire aussi : Le Vice-ministre russe de la Défense en visite à Niamey

Le conseiller du président russe, Iouri Ouchakov, a confirmé cet engouement international, indiquant que plus d’une trentaine de pays ont manifesté leur intérêt pour rejoindre les BRICS ou participer à ses travaux. La Russie, qui préside le groupe depuis janvier 2024, joue un rôle clé dans l’expansion et la direction stratégique du bloc.

L’adhésion aux BRICS pourrait offrir au Congo des avantages économiques significatifs, particulièrement en matière de commerce, d’investissement et de développement technologique. Les BRICS sont connus pour leur capacité à promouvoir une croissance inclusive et durable, ainsi que pour leur influence croissante sur la scène économique mondiale.