Le président togolais Faure Gnassingbé est de nouveau sollicité pour libérer les quatre agents français arrêtés et soupçonnés d’espionnage au Burkina Faso. L’information est donnée par le Journal Français Jeune Afrique qui a indiqué que même si la France et le Burkina Faso n’ont pas officiellement communiqué sur cette affaire, des pourparlers sont toujours en cours entre les services des deux pays pour obtenir leur libération, notamment grâce à une médiation menée par les autorités togolaises.

C’est n’est pas la première fois que Faure Gnassingbé est sollicité pour régler ce genre de situation. En 2022, le président togolais a été médiateur dans l’affaire des 49 mercenaires ivoiriens détenus et condamnés au Mali. Dans ce dossier, la visite du président togolais dans la capitale malienne le 4 janvier 2023 a été décisive. Trois jours plus tard, les mercenaires ivoiriens ont été libérés. Ces dernières années, Faure Gnassingbé assure la médiation dans les différentes crises et conflits régionaux. Il fait également partie du comité mise en place par la CEDEAO pour la médiation avec le Niger.