Toutes les biographies

Biographie de : Biographie du ministre Kodjo ADEDZE

Prénom Kodjo Sévon-Tépé
Nom de famille ADEDZE
Photo Photo de  Biographie du ministre Kodjo ADEDZE
Date de naissance 31 décembre 1961
Lieu de naissance Préfecture de Zio
Fonction Ministre de l'urbanisme, de l'habitat et de la réforme foncière au Togo
Description Kodjo Sévon-Tépé ADEDZE est depuis le 08 septembre 2023, nommé ministre de l'urbanisme, de l'habitat et de la réforme foncière au Togo. Le natif de la préfecture de Zio était déjà dans le précédent gouvernement en tant que ministre du commerce, de l'industrie et de la consommation locale. Né le 31 décembre 1961, Kodzo Adedze fait partie des hommes politiques révélés par le régime de Faure Gnassingbe. Le public l'a connu quand il fut nommé en 2017 commissaire général par intérim de l'Office Togolais des Recettes (OTR) en remplacement du Rwandais Henry Gaperi. Avant sa nomination à cette prestigieuse et stratégique fonction, Adedze était Commissaire des Douanes et Droits indirects. Il a d'ailleurs fait la majeure partie de sa carrière professionnelle à la douane togolaise où il fut Directeur des études et de la législation douanière puis Directeur général des douanes.  Il fut également Directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (ex-ARMP).  

Parcours scolaire

Kodjo Sévon-Tépé ADEDZE est titulaire d’un un DESS en droit ainsi qu'un diplôme d'études supérieures en Douanes décroché l’École nationale des douanes de Neuilly-sur-Seine. Avant de faire son entrée dans la fonctions publique en 1988, il était diplômé de l'École nationale d'administration (cycle 3, option douanes).  

Homme de Dieu

Dans le sérail, Kodjo Sévon-Tépé ADEDZE jouit d’une bonne réputation. Il est présenté par ses laudateurs comme l’un des proches collaborateurs du président de la République Faure Essozimna Gnassingbe. Fervent chrétien,  Adzedze serait l’un des promoteurs du groupe musical Salut et Joie. Il lui est également attribué la paternité de l’évènement grand public dénommé Journée Nationale de Reconnaissance à Dieu (JNRD) qui mobilise depuis son lancement plusieurs personnalités du pays y compris le président de la République.  

Scandales

Le ministre Adedze a fait incarcérer à deux reprises des journalistes avec qui il a eu maille à partir. Ces faits ont laissé une tâche sur l’image de l’homme de Dieu promoteur de la paix et du pardon. Le sort des journalistes Ferdinand Ayité et Joël Egah jetés en cellule pendant 21 jours pour « outrage à l’autorité », « incitation à la haine » et « diffamation » est triste. Quelques semaines après sa libération, Joël Egah décède dans des circonstances troubles. Son collègue Ferdinand Ayité vit depuis en exil.  En novembre 2023,  le ministre Adedze a une nouvelle fois porté plainte contre deux autres journalistes. Il s’agit de  Loïc Lawson et Anani Sossou. Ils bénéficient d’une liberté provisoire après quelques jours en détention. Il leur est reproché d’avoir diffamé le ministre en déclarant sur les réseaux sociaux que 400 millions F CFA auraient été volés au domicile de celui-ci.  

écrire ici