Le Nigeria a affiché son ambition de rejoindre les BRICS dans les deux prochaines années. La première puissance économique d’Afrique milite pour une représentation équitable des grandes économies. Le géant continental a plusieurs atouts qui plaident en sa faveur. Le pays a un PIB de 448 milliards de dollars, une population de 213 millions d’habitants, et un PIB par habitant de 2 500 dollars. Il détient également d’importantes réserves de gaz naturel et de pétrole qui font de lui 9ème mondial dans le secteur.

En termes de réserves prouvées de pétrole brut, le pays dispose environ 37,1 milliards de barils, contribuant à plus de 80 % des réserves mondiales. Le Nigéria surpasse ainsi les États-Unis et les principaux producteurs européens. Si l’adhésion se concrétise, les BRICS posséderont 80 % des réserves mondiales de pétrole et 73 % des réserves mondiales de gaz.

Composés à la base du Brésil, de la Russie, de l’Inde de la Chine et de l’Afrique du Sud, les BRICS représentent 42% de la population mondiale et 25% du PIB mondial. La nouvelle organisation aspire à un équilibre mondial plus inclusif.

Le Nigeria prévoit également de soumettre une demande d’adhésion au G20, le forum économique majeur, qui représente 80% du PIB mondial et 75% du commerce international.